Comment fonctionne un robinet à soupape ?

Pour bien fonctionner, les soupapes de plomberies se composent de divers éléments indispensables qui servent dans la chimie, dans le domaine de l’industrie des hydrocarbures. Le robinet à soupape est généralement utilisé pour la distribution d’eau ou de gaz et on se demande comment se déroule son fonctionnement.

Le fonctionnement du robinet à soupape sur un pipeline

Dans un cas plus général, le robinet à soupape sert à couper les flux des pipelines. Il est comparable au robinet-vanne, mais se montre plus performant que ce dernier en matière de régulation. La faible hauteur d’ouverture du robinet est différente et son temps de fermeture est court. Toutefois, le robinet à soupape est facile à fabriquer et à entretenir. Il est difficile toutefois de rayer sa surface d’étanchéité qui a une longue durée de vie. En fait, la structure de ces soupapes de plomberie est complexe. Cependant, les soupapes assurent une forte résistance à l’écoulement incessant de gaz ou d’eau. Cette importante robustesse entraîne une consommation énergétique assez élevée. Les produits pétroliers et la vapeur sont favorables à l’utilisation du robinet à soupapes. Les liquides visqueux ne tolèrent pas l’usage de ce dispositif qui ne survit pas longtemps à cause de leur viscosité. Le robinet à soupape à grand diamètre à moyenne et haute pression est utilisé en tant que construction pour équilibrer le flux de gaz ou d’eau tout en contrôlant la pression et le débit du fluide qui y passe. Il peut changer le chemin d’écoulement si nécessaire. Les parties d’ouverture et de fermeture sont en forme de cônes. Sur ce, rendez-vous sur devis-plomberie.info pour découvrir dans quel cas utiliser des soupapes de plomberie dans vos installations sanitaires.

Le fonctionnement du robinet et les précautions

Comme tout objet susceptible de s‘user facilement, les robinets à soupape peuvent aussi subir des dommages au cours de leur fonctionnement. Néanmoins, il faut prendre des précautions pour éviter d’éventuels dégâts. Il est évident que le robinet à soupape ne doit pas être utilisé dans des structures pour le passage de liquide où il y a des dépôts et des cristaux. Sinon, un filtre est installé pour garantir la propreté du fluide qui circule dans le robinet. Et puis, la vanne d’arrêt ne peut pas être fermée avec force pour ne pas endommager le joint. L’ouverture et la fermeture sont alors prévues pour permettre ainsi d’évacuer rapidement les débris. Pour simplifier ces interventions pour les éventuelles réparations, la lubrification est faite de manière régulière et fréquente pour le nettoyage de la tige et de l’écrou. Ces actions sont indispensables pour débarrasser la rouille de manière à ce qu’elle ne provoque pas la défaillance du robinet à soupape. Le remplacement du joint d’étanchéité est fait au moment opportun pour le bon fonctionnement du disque de la vanne. Pour éviter les coups de bélier, les opérations de fermeture et d’ouverture dans le pipeline ne se font pas de manière subite.

Installation du robinet pour son bon fonctionnement

Pour que le robinet à soupape soit en état de bien fonctionner, il faut que la sélection se fasse en fonction de son utilité. Quand il est utilisé sur les pipelines ou sur les structures qui reçoivent un fluide à pression et à température élevées, le robinet doit endurer ces situations exceptionnelles. Dans les centres thermiques et nucléaires, il subit une forte pression qui est susceptible de l’endommager rapidement. L’installation du robinet à commande manuelle se fait dans toutes les positions dans le pipeline. Le respect de la direction de la flèche est essentiel pour le sens de l’écoulement du fluide dans le corps de la vanne. S’il n’y a aucun problème à déclarer, c’est parce que le robinet à soupape résiste correctement à l’écoulement et à la perte de pression dans les pipelines. S’il faut travailler avec l’acheminement des engrais chimiques, les industries synthétiques doivent utiliser des robinets à soupape, des robinets d’équerre ou d’étranglement à haute pression. Les constructions urbaines ayant besoin du système d’alimentation en eau et du chauffage font fonctionner des vannes à clapet au lieu de robinet à soupape. Les experts tiennent compte du diamètre de canalisation pour son meilleur fonctionnement.

Fonctionnement et construction de robinet à soupape

Plusieurs pièces font partie du robinet à soupapes de plomberie. La principale partie de cette structure est le corps proprement dit de la soupape. Un disque et un bouchon de soupape, un chapeau, une tige, etc. viennent compléter la liste. Suivant les rôles à faire jouer au robinet, il y a des parties servant à l’ouverture et à la fermeture. Ce sont les disques prenant la forme de clapet se déplacent suivant une direction longitudinale. La surface d’étanchéité est plate ou conique. Le robinet à soupape est adapté à un fonctionnement ouvert ou fermé. Il n’est pas conçu pour une fonction de régulation et d’étranglement. C’est une simple vanne d’arrêt dont l’étanchéité est forcée. Il faut comprendre que lors de la fermeture de la vanne, de la pression s’applique sur le clapet pour une étanchéité assez parfaite. Pour éviter la déformation de la tige, il faut contrôler la force de fermeture de la vanne. Autant dire que le bon fonctionnement du robinet à soupape dépend de certaines technicités pour préserver sa durée de vie.

Robinet électrique : faites des économies d’eau et prévenez les débordements !
Détartrer son ballon d’eau chaude : recommandations sans risquer la casse !